Les résultats de notre enquête sur les rythmes scolaires en maternelle

Chers Parents,

 

 

 

Nous tenons à vous remercier pour votre forte participation à notre questionnaire relatif à la mise en place des nouveaux rythmes scolaires que vous pouvez consulter sur ce site.

 

 

 

Ils sont inquiétants pour la santé et le bien-être de nos enfants de maternelle.

 

 

 

Au vu de cela, nous avons décidé de faire remonter ces constats auprès de l’académie. Nous avons également rencontré une journaliste des DNA qui rédigera un article sur le sujet. 

 

 

 

Nous ne manquerons pas de vous tenir informés des suites réservées à nos actions.

 

Vos suggestions et remarques sont les bienvenues et peuvent être exprimées via le mail:  parents.scharrach@gmail.com

 

 

 

Cordialement


Vos représentants des parents d'élèves de l'école intercommunal du Scharrach

 


Enquête sur les nouveaux rythmes scolaires

 

Lors du premier conseil d’école, de nombreux parents d’enfants en maternelles nous ont fait part de la grande fatigue de leur enfant. Pour réaliser un bilan véritablement représentatif de la satisfaction ou non des parents, il a été décidé de mener une enquête sur la réforme des rythmes scolaires afin de connaître le ressenti des parents sur la manière dont les enfants de maternelles de notre école vivaient ce changement des rythmes scolaires.

 

Nous avons distribué en décembre un questionnaire aux parents des 99 enfants de l’école. Le retour a été au-delà de nos espérances puisque 83 questionnaires sont revenus soit un taux de retour de 84 %.

 

 Résultats chiffrés de l’enquête

 

Les parents de moyenne section ont répondu le plus largement à l’enquête suivi des parents de grande section puis de petite section.

 

15% des enfants de maternelle fréquentent le périscolaire situé à Scharrachbergheim à midi et le soir. Les autres enfants sont gardés soit par des assistantes maternelles soit, plus rarement, par un parent. 10% des enfants fréquentent l’accueil du matin mis en place à la rentrée.

 

La grande majorité des enfants fréquentent l’école le mercredi matin puisqu’ils sont 77%. 17 % des enfants ne viennent pas tous les mercredi et 6% ne viennent jamais. Ainsi, toutes les classes comptent des absents le mercredi matin.

 

Ressenti des parents sur l’APC.

  

51 % des enfants soit plus de la moitié n’ont pas pu participer à une APC. Seuls 42% des enfants en ont bénéficié au moins une fois et 36% deux fois. Deux raisons sont invoquées. Tout d’abord, de nombreux parents regrettent qu’il ait été décidé que le transport scolaire se ferait à 15h30. Il faut forcément qu’une personne vienne chercher l’enfant à la sortie de l’APC. Or, les assistantes maternelles ou le périscolaire ne peuvent pas venir chercher les enfants à Kirchheim.

L’autre raison invoquée est le choix de ne pas laisser son enfant participer à une APC.

 

Lorsque les enfants participent à une APC, les parents sont dans les ¾ des cas satisfaits des APC proposés et de leur déroulement. Ils louent la qualité des activités proposés qui plaisent beaucoup aux enfants et qui leur permettent d’avoir une perception différente de l’école.

 

Toutefois, les parents regrettent que le choix soit limité et qu’il n’y ait qu’une activité possible dans la semaine par enfant.

 

Certains parents réclament également plus de clarté dans l’affectation des APC.

 

 Ressenti de l’enfant sur les rythmes scolaires

 

Avant d’en tester l’application, 2/3 des parents étaient contre la réforme des rythmes scolaires. 20 % attendaient de voir et seulement 13% étaient favorables à la réforme.

 

Nous avons demandé aux parents s’ils avaient remarqué un impact des rythmes scolaires sur leur enfant :  71% soit presque ¾ des parents ont remarqué un impact négatif. Seuls 5% des parents voient un impact positif tandis que 11% ne constatent pas de changement.

 

Quels sont ces impacts ? Tout d’abord une plus grande fatigue de l’enfant puisque 77% soit plus de ¾ des enfants sont plus fatigués que l’an dernier et seulement 2% sont moins fatigués.

 

Ensuite, 46% des parents constatent un plus grand stress de l’enfant soit presque la moitié des avis exprimés. 40% des parents ne voient pas de changement et seulement 4% constatent que leur enfant est moins stressé.

 

71% des parents regrettent le mercredi libéré et seulement 13% ne le regrettent pas.

 

A la question du bilan tiré par les parents sur ce nouveau rythme, 60% des parents sont insatisfaits. Seulement 18% des parents sont satisfaits de ce changement de rythme.

 

Les parents pouvaient faire des remarques dans le sondage. Ce qu’il ressort c’est que de nombreux parents ont remarqué que ce changement avait perturbé leur enfant allant même jusqu’à entraîner un dégoût de l’école. Les enfants sont fatigués notamment en fin de semaine parce que la coupure du mercredi leur manque.

 

Les activités extra-scolaires ne sont plus possibles.

 

En petite section, les enfants ne peuvent plus faire la sieste. En effet, l’après-midi est trop courte pour que les petits puissent dormir suffisamment. Ce problème se rencontre aussi pour les assistantes maternelles qui doivent aller chercher les enfants au bus à 15h30 et qui sont donc obligées de réveiller l’enfant qui dort.

 

Les parents remarque aussi que ce fonctionnement casse la vie familiale car les enfants sont épuisés.

 Les frais de garde ont également augmenté pour les parents. En effet, les journées sont toujours aussi longues pour les enfants puisque les parents ne peuvent pas adapter leur travail aux nouveaux rythmes mais ils doivent en plus aller à l’école le mercredi matin.

 

Propositions des parents

 

Nous avons enfin demandé aux parents de formuler des propositions afin que nous les relayions aux élus et à la direction de l’école.

 

Certains parents proposent de revenir à l’ancien rythme et que les enfant finissent à 16h30. Les congés d’été pourraient être raccourcis pour que le volume horaire soit respecté.

 

Il a également été proposé de libérer le mercredi en rajoutant les ¾ d’heure manquant dans la journée : ¼ d’heure le matin et 30 minutes le soir. Cela permettrait de laisser les enfants de petite section de maternelle dormir plus longtemps.

 

Certians parents suggèrent de mettre la demie-journée d’école le samedi matin à la place du mercredi matin et de faire l’APC non pas le soir mais de 8h à 11 h la demie-journée d’école.

 

Enfin, nous allons procéder à la même enquête en primaire.